Contact

Groupe Scolaire
Soeur Rosalie Louise-de-Marillac
32, rue Geoffroy-Saint-Hilaire
75005 Paris
Tel. : 01 43 31 35 38 (Ecole Primaire)
Tel. : 01 43 31 94 01 (Collège Lycée)
facebook

Inscription 2018/2019

S'inscrire Ecole Primaire S'inscrire Collège Lycée
Actualités
Inscription

Inscription 2018/19 

(6ème et 2de)

Portes ouvertes :

  • samedi 2 décembre 2017
Résultat du Brevet et du Bac

Résultats aux examens


Et après le bac ?

Quelques dates à retenir

Quelques dates importantes à retenir...

Réunions, dates diverses, voyages...

C'est parti pour une nouvelle année ...des élèves qui ne se connaissent pas encore, des professeurs qu'ils découvrent ...

Que se soit sur les plages de Normandie pour les 6èmes, à Fontainebleau pour les secondes, à Lorient pour les 1S ou en Périgord pour les ES, le but des séjours d'intégration est de se découvrir, de s'apprécier, de se lier de créer des groupes classe où jeunes et professeurs sont heureux de progresser ensemble.

Canoë sur la Dordogne, classe de 1ES, septembre 2017 

En route… vers l’unité

Ils voguaient tous sur la Dordogne, les premiers canoës fendant les flots calmes et les derniers laissant leur sillage onduler derrière eux. Seuls, les halètements des rameurs et le clapotis des eaux troublaient le calme. Parfois, suite à des regards échangés, pleins d’espièglerie contenue, deux embarcations se lançaient dans une rapide course, se criant des encouragements, ramant plus fort, grappillant ou perdant du terrain sur leur ennemi d’un instant. La course s’arrêtait, généralement brusquement, lorsque l’une des deux équipes s’arrêtait, trop fatiguée ou à cause d’une mauvaise manœuvre qui lui avait fait tourner trop d’un bord ou si elle n’avait pu éviter un sol trop peu profond.

Le calme revenait alors, et les élèves en profitaient tous pour admirer le paysage sur la rive ou juste pour ressentir les liens qui les unissaient tous en une seule et même classe de cette section ES. Leur symbiose se sentait dans chaque coup de pagaie, dans chaque virage qu’ils prenaient tous ensemble, les plus rapides attendant les plus lents, les plus forts poussant les canoës de ceux qui s’étaient enfoncés dans la vase :  tous, sur cette rivière qui serpentait à n’en plus finir, ne faisaient plus qu’un sur ce chemin qui les menait déjà sur le Grand Océan de la Vie.

David Bracquart, 1 ES, section L